Epilogue :: La terrible quête de Dien
Epilogue Forum Index
Epilogue
Guilde Alliance WOW sur le serveur Conseil des Ombres.
 
Epilogue Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

:: La terrible quête de Dien ::

 
Post new topic   Reply to topic    Epilogue Forum Index -> Discussions Générales -> Messages sans but précis!
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Dien
Super Héros

Offline

Joined: 04 Feb 2008
Posts: 514
Localisation: Belgique
Nain (H) Paladin
Spé ----------->: Spé Vindicte
Level: indigne
Métier WOW 1: Mineur
Métier WOW 2: Forgeron
Compétences secondaires: Premiers Soins
Reroll(s): Ullrich, Valdos

PostPosted: Thu 20 Nov - 11:24 (2008)    Post subject: La terrible quête de Dien Reply with quote

Il est terrible, ce nain. Pas encore guildé, il se permet déjà de vous régaler de ses truculentes aventures (au fait, y'a des archives des précédentes? pour mon volume en peau d'orc...).

Or donc, aujourd'hui, apprêtez-vous à lire le compte rendu d'une des plus terribles épreuves jamais traversées par Dien, le récit d'une quête de longue haleine, d'ailleurs toujours en cours. Un récit bouleversant, rempli d'émotions, de rires et de larmes, d'amour et de haine. Un récit à ne pas mettre entre tous les yeux, contrairement à une solide hache à deux mains. Car Dien frappe sans distinction, c'est bien connu. Faut pas emmerder Dien.

C'est l'histoire d'une quête qui a franchi toutes les frontières pour atterrir dans le monde réel, dans la vie réelle de Dien.

En des temps reculés, c'est-à-dire au début du mois, Astranos, Commandeur de Guilde, Porteur de Destins, grand Créateur de tabards devant l'éternel (il vous a déjà créé l'épiloguien? je parie qu'il est rouge à frisottis dorés, il aime le kitsch notre chef ^^), offrit un somptueux présent à Dien. Considérant sans doute que le serveur Conseil des Ombres manquait de joueurs légendaires, et bien qu'il ne l'avouât pas, venant à manquer cruellement de la compagnie de son nain fétiche, Astranos donna à Dien l'accès à l'essai (prononcez ça cinq fois très vite)  au serveur officiel! Ce que Dien s'empressa d'accepter avant qu'il ne change d'avis, car tout elfe qu'il soit, Astranos sait se montrer farceur. Ainsi donc, après quatre heures de mises à jour laborieuses, c'est au son des trompettes et des cors semant leurs notes claires dans l'air frais de Forgefer que Dien fit son entrée sur un serveur officiel et s'en mit plein les mirettes, à défaut de s'en mettre déjà plein les poches.

Très vite séduit par son expérience, deux jours après son arrivée, Dien décida de commander les célèbres boiboites du jeu par l'intermédiaire d'un site de vente en ligne bien connu (il bêle...). Et en bon nain qui déteste avoir des dettes, Dien effectua le paiement immédiatement. Et attendit. Ses dix jours d'essai vinrent à passer, sans qu'il ne reçut de nouvelles de son vendeur. Encore quelques jours à se morfondre et à noyer des hérissons pour passer le temps, et enfin! Une nouvelle arriva, laconique ; "L'objet est envoyé"! Cris de joie, beuverie, toussa toussa. Mais toujours rien à l'horizon de sa boite aux lettres, Dien ressombra dans le néant de la déprime. Et c'est alors qu'il égorgeait son dix-huitième écureuil, qu'un autre message lui parvint! "L'objet est envoyé". Cris de joie, libations, toussa toussa. Hélas, quelques minutes seulement avaient passé que le vendeur lui annonçait, le plus naturellement du monde "Je n'ai pas votre adresse".

L'avantage des ventes à distance, pour le vendeur, c'est qu'il se trouve hors de portée de hache. Passablement ivre, légitimement furieux, Dien lança à la lune le demi million d'invectives, jurons et insultes qu'il connaissait (il en rajouté depuis). Et envoya son adresse au piètre vendeur, lui glissant au passage que ce problème ne s'était jamais posé auparavant et que tous les autres marchands s'étant risqués à faire affaire avec lui avaient été assez futés pour trouver son adresse... Quelques jours plus tard, le boulet mercantile informa Dien, pour la troisième fois (!), qu'il avait envoyé les boiboites.

Il